PLOC facebook icon instagram icon devenezPLOCurseurs Panier-Plein

Une maman au PLOCal


Puisque ce dimanche n’est pas un jour comme les autres, la bande à PLOC a décidé de vous partager un article pas comme les autres !

Aujourd’hui, toutes les mamans sont mises à l’honneur. Nous avons saisi l’occasion pour vous en dire davantage sur la seule maman qui fait partie de la bande : Myriam.


Certes la curiosité est un vilain défaut, mais nous souhaitons faire ta connaissance…

My : Hello à tous, moi c’est Myriam, appelée plus souvent My.
Je suis née dans les années 80 (je suis une femme mystérieuse ha ha, je vous laisse deviner mon âge).
Je suis co-fondatrice de PLOC avec Matthieu, et ensemble nous avons quatre enfants nés entre 2007 et 2014.


D’ailleurs, cette jolie fratrie doit te faire vivre des moments de vie inoubliables ! 
Pourrais-tu nous raconter une ou deux anecdotes croustillantes sur tes enfants, leur vision de PLOC, du vin ?


My : Les enfants parlent du PLOCal à leurs copains et leurs maîtresses comme si tout le monde connaissait :).

Ils étaient enthousiastes le 20 mars à la sortie de PLOC iOS, et l’aîné de 11 ans nous demande souvent des nouvelles sur nos avancements.

Ils connaissent bien notre amour pour le vin et l’autre jour, mon cadet et moi regardions une mappemonde. En cherchant du côté d’Israël on tombe sur la mer rouge et il me dit : «  Oh maman, tu devrais aller en vacances là-bas pour te baigner dans cette mer de vin » .

Puisqu’il y a des choses que l’on oublie pas…
Saurais-tu nous dire l’âge auquel tu as dégusté ton premier verre de vin ? 


My : Waouh, ça remonte à mes 18 ans. C’était un Monbazillac qu’une copine originaire du Bordelais voulait me faire absolument goûter.

J’ai trouvé le vin très sucré. J’ai regardé ce qu’il y avait d’autre à boire sur la table… il y avait du vin rouge côté « gars » j’ai donc testé… ;)


Lorsqu’on est épicuvin et que nous vivons un début de grossesse, cela doit être compliqué de garder la nouvelle pour soi. 
Peux-tu nous dévoiler tes petites astuces  ?


My : Ha ha, il est vrai que lorsqu’on aime le vin, on se fait vite griller aux repas entre amis ou en famille. Le premier trimestre, on préfère souvent garder la grossesse secrète en cas de fausse couche. Pour moi, c’est zéro alcool du début à la fin de la grossesse. À ma première grossesse j’étais novice alors j’ai décrété que j’avais une cystite et que je prenais un antibiotique, donc pas d’alcool possible. Mes amies ont ri ! Elles ne m’ont pas crue une seconde (je ne sais pas mentir). Alors j’ai élaboré une autre technique pour les grossesses suivantes. 

Il est essentiel d’avoir un ou deux complices. Pour ma part, c’était mon mari et ma meilleure amie. Ils échangeaient discrètement leur verre vide avec le mien. En buvant lentement bien sûr ;).



Certains souhaitent prendre de drôles d’objets avec eux s'ils devaient partir sur une île déserte. 
Je suppose que toi, ce serait du vin ?! D’ailleurs, lesquels embarquerais-tu ?


My : J’emmènerais un champagne pour commencer. Un brut nature bien festif qui va me donner la pêche.
Le Laurent Perrier me paraît bien pour cela. Sa boite bleue irait très bien avec le bleu de la mer ;)
Ensuite j’emporterais un vin rouge aux saveurs ensoleillées, comme le Miraval rouge. 
Nous avons bu le 2013 un VINdredi et je l’ai beaucoup aimé.



Pour finir, je ne peux partir sans mon vin chouchou, qui sera mon petit doudou pour dormir :) le Château Fleur Cardinale 2012 que je déciderai d’ouvrir le jour où je retournerai à la civilisation, pour le partager avec tous ceux que j’aime.

La bande à PLOC souhaite une joyeuse fête à toutes les mamans !


Show Dialog